Georges GAVAND le dernier Résistant du village s'en est allé le 5 mars 2016

 

 

En 1988, il fait valoir ses droits à la retraite. Il continuera à apporter beaucoup d'attention à son magnifique troupeau de bovins jusqu'à ce que son épouse puisse, à son tour, faire valoir ses droits à une retraite bien méritée. 

Dans ce bonheur tranquille, il aura la joie de choyer ses quatre petits-enfants et ses trois arrières petits-enfants, jusqu'à ce qu'il soit affaibli par l'âge et par sa santé. Hospitalisé à la suite d'une chute, il quittera les siens dans son sommeil le 5 mars, sans avoir eu le plaisir de savourer le pot au feu que son épouse avait prévu de lui préparer pour son retour de l'hôpital.

Homme de bon sens, Georges Gavand était à son aise dans la nature. Il adorait s'occuper de son jardin, couper le bois pour la réserve de l'hiver, et surtout choyer sa petite famille.